LABORATOIRE DE BIOLOGIE DE LA NUTRITION

Accueil | Laboratoire | Équipe | Savoir-faire | Enseignement | Congrès | News | Liens | Dernières publications
 

NOTRE SAVOIR-FAIRE :
Étude de la fonctionnalité intestinale

[ Dr Nathalie Neveux ]

Cette étude comprend les explorations de la perméabilité et de l’absorption.

  • Étude de la perméabilité intestinale ou test au lactulose-mannitol
    La perméabilité intestinale traduit la capacité des composants de la lumière intestinale à franchir la muqueuse au travers des jonctions serrées. Ce test permet d’évaluer la fonction de barrière de la muqueuse inestinale vis-à-vis de molécules potentiellement néfastes (antigènes) et est altérée principalement au cours des maladies inflammatoires intestinales et des états d’agression.

    Au cours de ce test, 2 sondes sont administrées en solution par voie orale : le D-mannitol permet d’explorer la perméabilité aux molécules de petite taille et le lactulose celle des molécules de grandes taille. Ces substances ne sont pas métabolisées et sont donc excrétées inchangées dans les urines dans lesquelles elles peuvent être dosées en chromatographie en phase gazeuse. Les résultats sont exprimés en pourcentages des doses administrées et en rapport de ces 2 pourcentages.

    Chromatogramme de test de perméabilité intestinale

    Ce test est réalisable chez l’homme (Dumas et al. J Chromatogr B Biomed Appl 1994) ou l’animal. Notre équipe a standardisé les conditions du test chez le rat (Pernet et al. Eur Surg Res 1998).

  • Étude de l’absorption intestinale ou test au D-xylose.
    L’absorption intestinale est évaluée par la mesure de l’excrétion urinaire du D-xylose, sucre non métabolisé, après administration d’une charge orale. Le D-xylose est dosé dans les urines par la technique colorimétrique de Roe et Rice et la quantité retrouvée reflète directement la capacité d’absorption de l’intestin grêle.

  • Étude couplée absorption-perméabilité.
    L’étude simultanée de la perméabilité et de l’absorption intestinale est réalisée apr&egrav;s administration des 3 sondes. Cette épreuve couplée a été mise au point chez l’homme (Pernet et al. Scand J Gastroenterol 1999) et l’animal (Chambon-Savanovitch et al. Eur J Clin Invest 1999).